La voie cutanée

Une H.E traverse rapidement et facilement les différentes couches de la peau. Elle atteint ensuite la circulation sanguine, se diffusant ainsi dans tout l’organisme. L’H.E se retrouve dans le sang en quelques minutes et dans l’air expiré au bout d’une heure. La voie cutanée ou voie générale en aromathérapie s’applique à de nombreuses affections allant du … Lire la suite La voie cutanée

La voie vaginale

Les ovules gynécologiques s’utilisent pour le traitement des infections ou des mycoses vaginales. Les H.E administrées par voie vaginale ne doivent pas agresser ni fragiliser la flore vaginale. L’ovule de 3g à base de Witepsol dosé à 150 mg d’H.E présente une meilleure tolérance. Un rinçage sous l’eau froide permet l’élimination des traces d’H.E en … Lire la suite La voie vaginale

La voie rectale

Sous forme de suppositoires, la voie rectale reste de nos jours la voie d’administration la plus rapide et la plus efficace pour traiter toute sorte d’affections respiratoires virales ou bactériennes broncho-pulmonaires de type bronchite, bronchiolite,  broncho-pneumopathie, bronchite asthmatiforme, bronchite catarrhale chronique, pleurésie, BPCO (Bronchopneumopathie Chronique Obstructive), etc. Ce mode d’administration convient particulièrement aux jeunes enfants, … Lire la suite La voie rectale

La voie buccale et sublinguale

LA VOIE BUCCALE : L’administration d’une H.E par voie buccale, ou en gargarisme, consiste à verser quelques gouttes d’H.E dans un dispersant (comme le Dispersol) ou un alcool fort (comme la Vodka) puis d’effectuer un gargarisme. La voie buccale permet d’assainir la bouche et la gorge, l’important étant de ne rien avaler de la solution. … Lire la suite La voie buccale et sublinguale

La voie orale

Sous forme de gouttes à avaler, de gélules ou encore de sirops, la voie orale dévoile tout son intérêt pour traiter uniquement des infections digestives ou urinaires en 2ème intention. Elle n’est pas considérée comme étant la voie générale en aromathérapie et ne représente pas la meilleure voie d’administration. De ce fait, son utilisation doit rester ponctuelle. En effet, l’administration … Lire la suite La voie orale

La voie olfactive ou respiratoire

L’H.E pénètre dans les voies respiratoire, procurant un effet apaisant, ou au contraire stimulant selon les cas. Toutes les H.E ne peuvent pas s’administrer de cette façon : certaines peuvent provoquer une irritation oculaire, d’autres renferment une odeur désagréable ou peuvent être irritantes pour les voies respiratoires. La voie olfactive s’utilise en diffusion ou en … Lire la suite La voie olfactive ou respiratoire

Les différentes voies d’administration

La phase pharmaceutique permet la libération du principe actif de sa forme galénique. Nous ne rappellerons ici que celles indispensables à la révision de la pharmacologie. Deux facteurs règlent le passage du principe actif en solution : Les facteurs de délitement de la forme pharmaceutique (comprimé, gélules, etc.) La solubilité du principe actif (constante physique) Selon … Lire la suite Les différentes voies d’administration