Huile essentielle d’Eucalyptus mentholé

Dénomination latine :

  • Eucalyptus dives

Famille botanique :

  • Myrtaceae

Organe producteur :

  • Feuilles, huile essentielle de feuilles

Propriétés :

  • Anti-infectieuse vis-à-vis de bactéries Gram positif (Staphylococcus aureus) et Gram négatif (Pseudomonas aeruginosa) souvent responsables de maladies nosocomiales
  • Anti catarrhale et fortement mucolytique
  • Lipolytique
  • Éloigne les moustiques, acaricide (Tetranychus urticae, un ravageur des cultures)
  • Cortison-like
  • Activité antimicrobienne, antioxydante, insecticide
  • Réduit la résistance de souches d’entérobactéries à la nitrofurantoïne, augmente l’activité bactéricide de la nitrofurantoïne

Indications :

  • Cellulites
  • Sinusite, otite, bronchite chronique
  • Toux grasses
  • Acné, ulcère, plaie atone
  • Adiposités
  • Cystite, vaginite leucorrhéique (localement)

Précautions d’emploi :

  • Contre-indiquée chez la femme enceinte (abortive) ou allaitante
  • Pas d’usage prolongé
  • Sensibilisation de type allergique possible
  • Eviter en association avec la cortisone, risque d’interaction médicamenteuse
  • Ne pas utiliser sur une période prolongée, au risque de mettre au repos l’axe hypophyso-surrénalien et de subir une insuffisance surrénalienne aiguë à l’arrêt de la prise de l’H.E
  • Éviter d’appliquer l’H.E le soir (ou avant toute période de repos)
  • Déconseillée chez les personnes souffrant d’ostéoporose, en raison du risque de décalcification inhérent
  • Dermocaustique à l’état pur, dilution requise
  • Ne pas diffuser, ni inhaler, ni mettre dans le bain
  • Ne pas avaler !
  • Pas d’usage interne
  • Usage cutané seul préconisé
  • Prudence chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes, épileptiques, asthmatiques, âgées ou atteintes de parkinson, ainsi qu’aux personnes neurosensibles
  • Risque de neurotoxicité pouvant induire des crises épileptiques à hautes doses
  • Réservée à l’adulte
  • Interactions médicamenteuses avec les huiles essentielles contenant des sesquiterpènes à plus de 10 %
  • Interdite aux animaux

Composants principaux majoritaires :

  • Cétones : pipéritone (40-45 %)
  • Monoterpènes : alpha phellandrène (25-30 %)

Un peu d’histoire :

Il existe une grande variété d’eucalyptus, près de 600 répertoriés. Les différentes variétés d’Eucalyptus peuvent servir de bois de chauffage, pour la construction, la production de gommes et de miel. 

Originaire d’Australie, l’Eucalyptus fait partie de la famille des Myrtaceae. Que l’on soit adepte d’huiles essentielles ou non, on entend forcément parler d’Eucalyptus une fois dans sa vie. Pour la petite histoire, son arbre a été découvert en XVIIIe siècle en Tasmanie. Son nom provient du grec “eu” qui signifie bien et “kaluptos” signifiant couvert, dû à ses étamines parfaitement fermées par un opercule. Comme pour la plupart des végétaux, le genre Eucalyptus va donner de nombreuses espèces, dont certaines très intéressantes puisqu’elles vont produire des huiles essentielles aux propriétés bienfaisantes pour nos différents maux. 

L’eucalyptus mentholé est de croissance rapide et atteint des dimensions considérables, les très nombreuses espèces d’eucalyptus sont originaires d’Australie. Elles sont aujourd’hui mondialement cultivées dans les régions subtropicales, notamment pour assécher les zones marécageuses, et se sont acclimatées à la région méditerranéenne.

Connus notamment parce qu’ils composent la nourriture des koalas, les eucalyptus sont aussi utilisés par les indigènes depuis la nuit des temps pour assainir et protéger l’organisme contre les maladies contagieuses de l’hiver, d’où son nom vernaculaire de l’ « arbre à fièvre » (un nom vernaculaire est le nom usuel utilisé dans le pays d’origine de la plante ou l’animal. Il s’oppose au nom botanique utilisé à travers le monde).

En herboristerie traditionnelle et aromathérapie seulement quelques espèces d’eucalyptus sont utilisées.

Attention, il est important de ne pas confondre les différents eucalyptus car ils ont des propriétés et des usages qui varient en fonction de l’espèce botanique, leur origine et leur chémotype. 

Le chémotype pipéritone a une saveur et un arôme de menthe poivrée. Il est distillé pour obtenir la pipéritone, qui est utilisée dans la production de menthol synthétique. Les feuilles sont également utilisées comme condiment colonial, en particulier en combinaison avec Camellia sinensis.

Dans les années 1980, les espèces d’Eucalyptus, les hybrides et les clones sont cultivés commercialement en Afrique du Sud pour la production de pâte et de papier et de divers autres produits de la forêt. Il a peu à peu évolué vers une production d’huiles essentielles.

Les anciens faisaient brûler les feuilles d’eucalyptus pour désinfecter les lieux et prévenir les épidémies.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s