Huile essentielle de Cajeput

Dénomination latine :

  • Melaleuca leucadendra L.

Famille botanique :

  • Myrtaceae

Propriétés :

  • Analgésique externe, antinévralgique
  • Antimicrobienne sur Escherichia coliStaphylococcus aureus, Klebsiella pneumoniae, Proteus mirabilis, Salmonella choleraesuis, Shigella flexneri, Bacillus subtilis, Listeria monocytogenes, S. saprophyticus et S. xylosus
  • Anti-infectieuse pulmonaire et expectorante, intestinale, urinaire, génitale (Trichomonas), antifongique sur Candida albican et Microsporum sp
  • Antifuronculeuse
  • Antivirale, les résultats d’études d’amarrage moléculaire indiquent que l’huile essentielle de Melaleuca cajuputi peut prévenir l’invasion du SARS-CoV-2 (terpinéol, guaiol, linalol sont les plus actifs, suivis de cinéole, bêta-sélinénol, alpha-eudesmol, sur la protéine de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2) dans le corps humain (récepteur hôte du SARS-CoV-2) et la protéase principale (PDB6LU7) du SARS- CoV-2) 
  • Antiradicalaire 
  • Photoprotectrice
  • Sudorifique
  • Insectifuge et anti-Aedes et Culex, activité contre les vecteurs de la dengue Aedes aegypti et Aedes albopictus (aérosols à 5 et 10 %), ainsi que Sitophilus zeamais et Tribolium castaneum (insectes ravageurs des céréales) 
  • Antiseptique urinaire et pulmonaire
  • Expectorante, asséchante des muqueuses respiratoires, mucolytique, améliore la clairance muco-ciliaire
  • Anti-inflammatoire bronchique et antiasthmatique
  • Antalgique et anti-inflammatoire par un effet non opioïde, action sur les cellules mastocytaires
  • Anti-angiogénique (cellules leucémiques), inducteur d’apoptose (fragmentation de l’ADN)
  • Activité anti-cholinestérasique intéressant
  • Immunostimulante

Indications :

  • Rhinite (en inhalation)
  • Céphalées
  • Dysenterie, colite infectieuse, amibiase
  • Rhumatisme, goutte, dermatose (psoriasis) : usage externe
  • Infections ORL bactériennes et virales
  • Stomatite, gingivites, laryngite chronique
  • Caries (in loco)
  • Cystite, vaginite
  • Vaginite à Candida
  • Bronchites, pharyngites, asthme
  • Douleurs articulaires et musculaires
  • Protection de la peau contre les rayons solaires (rayons ultra-violets)
  • Furoncles
  • Photoprotecteur
  • Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO), rhinites, sinusites, allergies respiratoires (inhalation)

Précautions d’emplois :

  • Inhibitrice du CYP2D6, risque d’interaction médicamenteuse
  • Réservée à l’adulte (risque de convulsion chez l’enfant)
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante
  • Ne pas employer à forte dose
  • Contre-indiquée chez les personnes aux antécédents de convulsions
  • Produit inflammable
  • L’exposition à de forte dose peut être mortelle en cas d’ingestion et de pénétration dans les voies respiratoires (les symptômes associés à ce composé sont les suivants: brûlure épigastrique avec nausée et généralement vomissements; vertige; ataxie; faiblesse musculaire; stupeur; pâleur; et parfois – cyanose, stridor et myosis respiratoires. Un délire et parfois des convulsions peuvent survenir. Les symptômes peuvent être retardés de 24 heures, rarement)
  • Prudence chez les asthmatiques chroniques sans avis médical
  • Usage per os uniquement sur ordonnance médicale
  • Provoque une irritation cutanée (dermocausticité) à l’état pur
  • Peut provoquer une allergie cutanée

Composants principaux majoritaires :

  • Oxydes : 1,8-cinéole 60 %
  • Monoterpénols : alpha-terpinéol 10 %

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s