Huile essentielle de Bois de Rose

Dénomination latine :

  • Aniba rosaeodora

Famille botanique :

  • Lauraceae

Propriétés :

  • Stimulante immunitaire, antiparasitaire et anti-poux
  • Antispasmodique (le linalol s’oppose à la libération de l’acétylcholine et réduit les contractions musculaires)
  • Aphrodisiaque, tonique sexuelle
  • Analgésique et anti-inflammatoire (le linalol se fixe sur les récepteurs opioïdes et exerce une action analgésique de type opioïde. Il réduit l’oedème provoqué par la carragénine démontrant une action anti-inflammatoire)
  • Antistress, régulatrice émotionnelle, activités sur le système nerveux central
  • Légèrement analgésique
  • Cicatrisante, régénérante cellulaire
  • Action sur les récepteurs N-Methyl-d-aspartate (NMDA), action sur les récepteurs à glutamate
  • Hypotensive, bradycardisante
  • Calmante, hypnotique
  • Anxiolytique (Inhibe la liaison du glutamate dans le cortex cérébral, supprime la fonction des récepteurs excitateurs du glutamate)
  • Affinité pour les récepteurs au GABA-A (métabolites oxygénés au carbone 8)
  • Inhibe la libération d’acétylcholine et réduit le temps d’ouverture des canaux ioniques de la jonction neuro-musculaire (blocage des canaux Na+ et/ou Ca ++)
  • Hypothermisante
  • Effet protecteur substantiel contre la génotoxicité induite par les oxydants
  • Antioxydante (inhibe la peroxydation lipidique)
  • Sédative, anticonvulsivante (par action sur le transport du glutamate), antiviral vis-à-vis des adénovirus
  • Insecticide
  • Active dans les colites ulcéreuses
  • Spasmolytique sur les muscles lisses intestinaux (surtout) et trachéaux, par un mécanisme vraisemblable de stimulation de l’enzyme adénylate cyclase, produisant une augmentation de l’AMPc
  • Faiblement antibactérienne mais synergique avec beaucoup d’huiles essentielles
  • L’activité anti-infectieuse est majorée par une synergie entre linalol1,8-cinéole et hydrocarbures terpéniques
  • Antifongique, active contre des souches de Candida résistantes au fluconazole

Indications :

  • Infections pédiatriques bronchopulmonaires : rhino-pharyngite, bronchite, grippe
  • Infections urinaires et gynécologiques : Cystite, vaginites, leucorrhée, vulvites
  • Affections cutaanées : retard de cicatrisation, eczéma, vergetures, rides
  • Mycoses cutanées, unguéales et gynécologiques
  • Dépression, surmenage, fatigue nerveuse, stress
  • Acné, escarres
  • Aphtes, bronchiolites, laryngites, cystites, impétigo, psoriaris, brûlures, vieillissement cutané

Précautions d’emplois :

  • Potentiellement allergisante
  • Risque d’irritantation cutanée, pas d’emploi pur
  • Ne pas diffuser
  • Attention à d’éventuels effets gynécomastiants eu usage prolongé, linalol montre une activité anti-androgénique et une faible activité œstrogénique en se liant aux récepteurs aux œstrogènes
  • Le linalol empêche la production de testostérone, à éviter chez les individus de sexe masculin

Composants principaux majoritaires :

  • Alcools monoterpéniques : linalol (75-95) %, alpha terpinéol (3-6) %

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s