Huile essentielle d’Anis

Selon le décret n° 2007-1198 du 3 août 2007, il est impératif que les huiles essentielles faisant partie de la liste B soient délivrées uniquement sur présentation d’une ordonnance médicale. Leur délivrance est réservée à l’industrie pharmaceutique car leurs effets indésirables potentiels (neurotoxicité, causticité, cancérogénicité, etc.) sont supérieurs aux bénéfices thérapeutiques attendus.

Dénomination latine :

  • Pimpinella anisum L.

Famille botanique :

  • Apiaceae (Umbelliferae)

Propriétés :

  • Stimule l’expectoration (anéthole), augmente les sécrétions pulmonaires par action directe sur les cellules et par stimulation des glandes de la muqueuse gastrique, ce qui engendre une évacuation réflexe du mucus bronchique
  • Spasmolytique intestinale, carminative
  • Acaricide 
  • Activité œstrogénique (anéthole et les dimères de l’anéthole : dianéthole et de l’anisaldéhyde), emménagogue et lactagogue, faciliterait l’ovulation et l’accouchement, aphrodisiaque
  • Analgésique central (anéthole)
  • Anticonvulsivante et neuroprotectrice
  • Anti-inflammatoire
  • Hépatoprotectrice, stimule la régénération du foie après hépatectomie partielle
  • Antifongique
  • Analgésique centrale et anesthésiante locale
  • Neuroprotectrice
  • Parasympathomimétique à faible dose
  • Activité ostrogénique, œstrogène-like
  • Stimule la régénération du foie après hépatectomie partielle
  • Inductrice des enzymes de phase II
  • Antifongique

Indications :

  • Troubles dyspeptiques, spasmes intestinaux
  • Insuffisance hormonale, ménopause
  • Insuffisance lactée

Précautions d’emplois :

  • Interdite par voie orale !
  • Prudence chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes, épileptiques, âgées ou atteintes de parkinson, ainsi qu’aux personnes neurosensibles
  • Réservée à l’adulte
  • Ne pas diffuser, ni inhaler, ni mettre dans l’eau du bain
  • Œstrogène-like (prudence dans les pathologies hormono-dépendantes); ne pas associer avec un traitement œstrogénique (y compris les estroprogestatifs)
  • Risque de rares réactions allergiques
  • Prudence en cas d’ hypothyroïdie
  • Interactions potentielles avec des médicaments du système nerveux central (antalgiques, codéine, antidépresseurs, barbituriques)
  • Ne doit être délivrée que sur prescription médicale
  • Contre-indiquée pendant la grossesse (abortive) ou l’allaitement
  • Pas d’usage interne (risque de neurotoxicité)
  • Contre-indiquée en cas d’antécédents de convulsions et/ou d’épilepsie
  • Nocive en cas d’ingestion, toxicité aiguë par voie orale
  • Nocive par inhalation, toxicité aiguë par voie olfactive
  • Risque avéré d’effets graves pour les organes à la suite d’expositions répétées ou d’une exposition prolongée, toxicité spécifique pour certains organes cibles, exposition répétée

Composants principaux majoritaires :

  • Phénols méthyl-éthers : trans-anéthole = E-anéthole 80 à 95 %

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s