Huile essentielle de Niaouli

Dénomination latine : Capture

  • Melaleuca quinquenervia ct cinéole

Famille botanique :

  • Myrtaceae

Propriétés :

  • Anti-infectieuse, antibactérienne vis-à-vis de bactéries Gram + (Staphylococcus aureus, Steptococcus béta-hémolytique, Listeria monocytogenes, Enterococcus sp.) et Gram – (Pseudomonas aeruginosa, Shigella flexneri, Klebsiella pneumoniae, Salmonella typhi et choleraesuis, Proteus mirabilis, Enterobacter aerogenes) souvent responsables de maladie nosocomiale, Mycobactérium sp.
  • Antifongique, anticandidosique, antivirale très active
  • Antiparasitaire, fébrifuge, expectorante, mucolytique, radio-protectrice
  • Décongestionnante veineuse et lymphatique
  • Anti-catarrhale, immunostimulante, antispasmodique, insecticide
  • Œstrogène-like (viridiflorol)
  • Asséchante des muqueuses respiratoires, améliore la clairance muco-ciliaire
  • Anti-inflammatoire bronchique et antiasthmatique
  • Antalgique par un effet non opioïde, action sur les cellules mastocytaires
  • Anti-angiogénique (cellules leucémiques), inductrice d’apoptose (fragmentation de l’ADN)
  • Activité anti-cholinestérasique intéressante
  • Immunostimulante

Indications :

  • Artérites, coronarites, varices, hémorroïdes
  • Sinusites, rhinites et rhino-pharyngites, bronchites, herpès génitaux
  • Dysplasie du col utérin, urétrites, prostatites, hépatites virales, gastrites, ulcères
  • Psoriasis, plaies infectées, aphte, stomatite
  • Prévention locale des brûlures dues à la radiothérapie
  • Condylomes, furoncle, dermites mycosiques, varices, cystite
  • Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO), allergies respiratoires (inhalation)

Précautions d’emploi :

  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante
  • Réservée à l’adulte
  • Les suppositoires contenant des dérivés terpéniques sont contre-indiqués chez les personnes ayant des antécédents de convulsion fébrile ou d’épilepsie
  • Irritation cutanée possible à l’état pur (dermocausticité)
  • Œstrogène-like (prudence dans les pathologies hormono-dépendantes)
  • Eviter en association avec des œstrogènes
  • Ne pas dépasser 3 semaines de traitement
  • Usage per os uniquement sur ordonnance médicale
  • Ne pas employer à fortes doses
  • Risque d’interactions médicamenteuses
  • L’exposition à de fortes doses peut être mortelle en cas d’ingestion et de pénétration dans les voies respiratoires (les symptômes associés à ce composé sont les suivants: brûlure épigastrique avec nausée et généralement vomissements; vertige; ataxie; faiblesse musculaire; stupeur; pâleur; et parfois – cyanose, stridor et myosis respiratoires. Un délire et parfois des convulsions peuvent survenir. Les symptômes peuvent être retardés de 24 heures, rarement)
  • Peut provoquer une allergie cutanée
  • Ne pas diffuser, ni inhaler, ni mettre dans l’eau du bain

Composants principaux majoritaires :

  • Oxydes terpéniques1,8-cinéole (40 à 60 %)
  • Monoterpènesalpha-pinènelimonènebéta-pinènepara-cymènegamma-terpinènemyrcène
  • Alcools monoterpéniques: alpha-terpinéolterpinène 1-ol-4 (= terpinène-4-ol), alpha-terpinéol (9 à 14 %)
  • Alcools sesquiterpéniques: viridiflorol (6 à 15 %), nérolidol (1 à 7 %), lédol
  • Sesquiterpènesbéta-caryophyllènelédène
  • Esters monoterpéniques: acétate d’alpha-terpényle

Une réflexion sur “Huile essentielle de Niaouli

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s