Huile essentielle de Menthe poivrée

Dénomination latine : Capture

  • Mentha piperita

Famille botanique :

  • Lamiaceae

Propriétés :

  • Stimulante générale et tonique nerveuse, un peu excitante en olfaction
  • Antiseptique, antifongique (Trichosporon ovoides; agent d’une mycose du cuir chevelu, anti-hélicobacter pylori, anti-herpétique sur HSV1 et HSV2 même résistants à l’acyclovir)
  • Augmente l’immunité innée et la réponse humorale
  • Sécrétolytique, décongestionnante nasale, astringente
  • Anesthésiante de la peau et rafraîchissante
  • Vasoconstrictrice nasale, peut-être irritante, antispasmodique (action relaxante sur la musculature lisse, lève le spasme du sphincter d’Oddi de la vésicule biliaire induit par la morphine, effet dilatateur sur les vaisseaux)
  • Antimigraineuse, sympatholytique, décongestionnante prostatique
  • Anti-inflammatoire, antimicrobienne (Salmonella enteridis, litseria monocytogenes)
  • Antalgique (par activation des récepteurs opioïdes surtout par voie locale)
  • Antiprurigineuse
  • Rafraîchissante et fortement astringente
  • Antispasmodique (parasympatholytique), protecteur gastrique, anti-ulcéreuse
  • Antibactérienne
  • Cytotoxique sur certaines cellules cancéreuses
  • Hépato-stimulante, vasoconstrictrice
  • Activité antiplasmidique considérable du menthol et de l’huile essentielle de menthe chez Escherichia coli (diminution de la résistance aux antibiotiques)
  • Douleurs musculaires par voie topique, associé au salicylate de méthyle
  • Cholagogue et cholérétique
  • Immunomodulante dans les infections à Schistosoma mansoni

Indications :

  • H.E réservée à l’adulte, entre en synergie avec la majorité des autres H.E en infectiologie, intérêt potentiel sur les résistances bactériennes (Schelz)
  • Colites spasmodiques, spasmes digestifs, syndrome de l’intestin irritable
  • Migraines : application locale sur le front, le lobe des oreilles, les tempes et la nuque répétée toutes les 15 minutes entraîne une amélioration totale dans 95% des cas
  • Nausées, vomissements, mal des transports
  • Hépatites virales, cirrhoses, ulcères
  • Zona, névralgies, sciatalgies
  • Prurit, eczéma, urticaire, coups, traumatisme
  • Effet anesthésiant puissant : A appliquer autour de la plaie, mais pas dessus

Précautions d’emploi :

  • Risque de neurotoxicité pouvant induire des crises épileptiques à hautes doses
  • Peut entraîner céphalées, bradycardie, tremblements, ataxie, insomnies, spasme bronchique ainsi que spasme de la glotte et du larynx
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante (abortive) et chez les enfants de moins de 12 ans (risque de broncho-spasme)
  • 2 g d’H.E de menthe poivrée peuvent conduire à l’abolition des réflexes et à une paralysie bulbaire
  • Allergie possible au menthol
  • Ne pas diffuser, ni mettre dans le bain
  • Prudence chez les personnes atteintes de maladies auto-immune (dont la sclérose en plaque), les épileptiques, les personnes âgées, atteintes de Parkinson ou neurosensibles
  • Pas d’usage interne sans l’avis d’un médecin
  • Contre-indiquée chez le nourrisson (peut être fatale)
  • Prudence chez les asthmatiques
  • Contre-indiquée en cas de reflux gastro-œsophagien, de calculs biliaires ou de trouble hépato-pancréatique per os

Composants principaux majoritaires :

  • Monoterpénols: menthol (35 à 55 %), isomenthol
  • Cétones: menthone (10 à 40 %), isomenthonepulégonepipéritone

3 réflexions sur “Huile essentielle de Menthe poivrée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s