Huile essentielle de Marjolaine à coquille

Dénomination latine : Capture

  • Origanum majorana

Famille botanique :

  • Lamiaceae

Propriétés :

  • Antibactérienne de moyenne intensité (Staphylococcus aureus, streptococcus sp. , pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli, propionobacterium acnes– impliqué dans l’acné)
  • Antifongique (Candida albicans, microsporum, pityriasis versicolor)
  • Antivirale (Herpès simplex virus)
  • Antispasmodique, sédative et calmante du système nerveux
  • Anti-inflammatoire (inhibition des cytokines pro-inflammatoires)
  • Tranquillisante, parasympathicotonique
  • Diurétique
  • Hypotensive, vasodilatatrice, antalgique
  • Aphrodisiaque ou anaphrodisiaque (selon les doses)
  • Protège de la toxicité rénale et hépatique de l’acétate de plomb
  • Effet favorable du massage sur le plan psychologique et immunologique
  • Frénatrice thyroïdienne
  • Progestérone-like
  • Effet anti-infectieux par activation des globules blancs, activation de la différenciation des monocytes
  • Anticandidosique (candidose buccale)
  • Antiparasitaire
  • Anti-acnéique sur Propionibacterium acnes
  • Diminue la croissance de cellules mélaniques humaines et induit l’apoptose
  • Propriétés anti-tumorales in vitro vis-à-vis de tumeurs murines agressives, mésothéliome et mélanome
  • Anticonvulsivante
  • Diurétique, hypotensive par relaxation musculaire vasculaire

Indications :

  • Dystonies neurovégétatives, tachycardies, arythmies, tendance syncopale, HTA (hypertension artérielle), dyspnées émotives
  • Troubles digestifs, colopathies et colites, ulcères, gastrites
  • Éréthisme génital, obsessions sexuelles, anxiété, stress
  • Agitation, vertiges, algies rhumatismales, crampes
  • Herpès labial

Précautions d’emploi :

  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante et l’enfant de moins de 7 ans
  • Dermocausticité, ne pas appliquer pure sur la peau (toujours diluer)
  • Risque de photosensibilisation, pas d’exposition solaire
  • Risque de neurotoxicité per os à fortes doses
  • Peut faire varier la glycémie, risque d’interaction avec les antidiabétiques
  • Progestérone-like, éviter en association avec la progestérone

Composants principaux majoritaires :

  • Alcools monoterpéniques 50% : terpinène-4-ol 20 %, thuyanol (cis- et trans-) : hydrate de trans-sabinène (= (E)-hydrate de sabinène) (18 à 20 %), hydrate de cis-sabinène (= (Z)-hydrate de sabinène = cis-4-thuyanol)-(3 à 5 %), alpha terpinéolgéraniollinalol
  • Hydrocarbures monoterpéniques 40% : dont sabinènegamma-terpinène 12 %, alpha-pinène et béta-pinènemyrcèneparacymène
  • Hydrocarbures sesquiterpéniques: béta-caryophyllènebéta-élémène
  • Esters terpéniques 3% : acétate de linalyleacétate de bornyle

Une réflexion sur “Huile essentielle de Marjolaine à coquille

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s