Huile essentielle de Lentisque pistachier

Dénomination latine : Capture

  • Pistacia lentiscus

Famille botanique :

  • Anacardiaceae

Propriétés :

  • H.E considérée comme leader dans les affections de la circulation veineuse et lymphatique
  • Utilisée dans le drainage lymphatique et la cellulite (en application locale)
  • Antispasmodique, antimicrobienne, antifongique
  • Décongestionnante de la prostate, phlébotonique
  • Mucolytique et expectorante, oxygénante respiratoire, active dans les bronchites
  • Antibactérienne (activité vis-à-vis d’Actinomadura madurae et klebsiella pneumoniae pouvant induire des actinomycétomes)
  • Antivirale
  • Antiseptique
  • Anti-inflammatoire (avec une action de stimulation adrénergique, chondroprotecteur)
  • Cortisone-like, action sur le burn-out
  • Thermogène par voie locale
  • Sédative et relaxante musculaire, anxiolytique
  • Spasmolytique des muscles lisses
  • Hypolipidémiante, dissolvante des calculs biliaires (par voie intra-biliaire)
  • Action potentielle dans la chimio-prévention et la chimiothérapie des cancers, détoxification des carcinogènes par induction des enzymes de phase I et de phase II
  • Inductrice de l’apoptose, anti-angiogénique, anti-tumorale, inhibe la croissance cellulaire maligne
  • Préventive du cancer de la peau, réduction de la chimio-induction des carcinomes hépatocellulaires
  • Le limonène est un inhibiteur potentiel de la glycation des protéines qui peut contribuer à améliorer les complications secondaires du diabète

Indications :

  • Troubles circulatoires veineux et lymphatiques, antécédents de phlébites, congestion petit bassin
  • Congestions et stases veineuses, varices, jambes lourdes, hémorroïdes internes et externes, œdèmes
  • Drainage lymphatique, cellulite (localement)
  • Congestions et adénomes prostatiques, sinusites et bronchites chroniques, hématomes, épanchement synovial
  • Bronchites aiguës et chroniques, BPCO
  • Hypersécrétion bronchique
  • Arthrose, troubles articulaires

Précautions d’emploi :

  • Révulsive cutanée, dermocausticité (à diluer dans une huile végétale)
  • Risque de photosensibilisation (éviter l’exposition au soleil)
  • Prudence en cas d’insuffisance rénale per os (néphrotoxicité)
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte (induit des contractions utérines) ou allaitante
  • Réservée à l’adulte
  • Inductrice de cytochrome P450 (CYP2B1 et CYP2C), risque d’interactions médicamenteuses
  • Cortisone-like, éviter en association avec la cortisone

Composants principaux majoritaires :

  • Monoterpènes: myrcène 23 %, limonène 15 %, alpha-pinène 18 %
  • Sesquiterpènes: cadinènephellandrènetrans-caryophyllène et germacrène D

H.E de du Maroc : thunbergol 8,8%, himachalène 7,4%, trans-squalène 6,7%, terpinyl propionate 6,7%, 3,3-dimenthol 6,2%, cadina-1.4-diène


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s