Huile essentielle de Lavande aspic

Dénomination latine :

  • Lavandula latifolia spica

Famille botanique :

  • Lamiaceae

Organe producteur :

  • Fleurs (sommités fleuries)

Propriétés :

  • Rôle détoxifiant de tout ce qui est antinaturel
  • Cicatrisante
  • Expectorante et mucolytique
  • Anti-infectieuse douce (staph doré), immunostimulante, virucide, fongicide
  • Antalgique, anti-inflammatoire
  • Légère emménagogue
  • Tonicardiaque
  • Huile essentielle d’urgence pour soulager et guérir rapidement les brûlures sévères et les piqûres de guêpe
  • Cicatrisante, vulnéraire, analgésique, antitoxique
  • Antivirale, stimulante immunitaire
  • Anti-inflammatoire en application cutanée (cortisone-like dans les eczémas)
  • Attention, certains chémotypes portugais contiendraient jusqu’à 50 % de camphre

Indications :

  • Brûlures sévères en 1ère intention
  • Piqûres de guêpes, vives, méduses, scorpions, serpents
  • Plaies, ulcères, escarres, psoriasis
  • Toux quinteuse
  • Otites, sinusites, bronchites, infections catarrhales et ORL
  • Zona, herpès labial et génital, mycoses (pied d’athlète)
  • Névralgies dentaires, céphalées, névrites
  • Rhumatismes infectieux (RAA), arthrose
  • Infection respiratoire, rhume, rhinite, trachéite, grippe
  • Douleurs musculaires et articulaires, crampe
  • Herpès, candidose
  • Asthénie nerveuse, dépressions

Précautions d’emploi :

  • Usage cutané seul préconisé
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte (abortive) ou allaitante
  • Attention à d’éventuels effets gynécomastiants en usage prolongé. Le linalol empêche la production de testostérone, à éviter au long cours chez les individus de sexe masculin en tant que perturbateur endocrinien
  • Réservée à l’adulte (risque de convulsion chez l’enfant)
  • Ne pas diffuser, ni inhaler, ni mettre dans l’eau du bain
  • Prudence chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes, épileptiques, asthmatiques, âgées ou atteintes de parkinson, ainsi qu’aux personnes neurosensibles
  • Risque de neurotoxicité pouvant induire des crises épileptiques à hautes doses
  • Ne pas avaler
  • Interdite en usage interne
  • Interactions médicamenteuses avec les huiles essentielles contenant des sesquiterpènes à plus de 10 %
  • Interdite chez les animaux
  • Eviter en association avec la cortisone, risque d’interaction médicamenteuse
  • Ne pas utiliser sur une période prolongée, au risque de mettre au repos l’axe hypophyso-surrénalien et de subir une insuffisance surrénalienne aiguë à l’arrêt de la prise de l’H.E
  • Éviter d’appliquer l’H.E le soir (ou avant toute période de repos)
  • Déconseillée chez les personnes souffrant d’ostéoporose, en raison du risque de décalcification inhérent

Composants principaux majoritaires :

  • Monoterpénols 40 % : linalol, terpinéol-4, bornéol, nérol, tuyanol 4-ol
  • Oxydes 35 % : 1,8 cinéole
  • Cétones 10 % : bornéone = camphre

Un peu d’histoire :

  • Son nom “aspic” vient de celui de la vipère aspic dont elle avait la réputation de soigner la morsure
  • La floraison et la cueillette sont plus tardives que celles de la lavande vraie
  • Elle pousse sur terrains calcaires secs, plante de plus basse altitude que la lavande vraie (entre 200 et 500 m d’altitude)
  • Les diverses hybridations entre les deux espèces donnent le lavandin : par exemple Lavandula x burnati clone super …

La lavande était réputée chez les Grecs et les Romains pour parfumer et désinfecter les thermes.

La lavande aspic était recommandée en médecine arabo-persane par Ibn al-Baytar (XIIIe siècle) en fumigation contre les mauvaises odeurs, ainsi que par voie orale contre l’altération du foie et de la rate et pour aider la femme mariée à concevoir grâce à son action réchauffante de la matrice. Elle était aussi réputée traiter les morsures de la vipère aspic auprès des chiens de chasse et des hommes.

En Europe, d’après Cazin (XIXe siècle), la lavande aspic est indiquée dans la nervosité, les insuffisances digestives, les encombrements bronchiques, l’asthme et les rhumatismes, mais en cas d’affections fébriles; en application locale, elle est tonique et résolutive. Fournier (XXe siècle) la considère par voie orale comme diurétique, cholagogue, carminative, antispasmodique et vermifuge.

Valnet (XXe siècle) recommande l’huile essentielle dans la nervosité, l’insomnie et dans les affections des voies respiratoires et en application locale dans le traitement des plaies, des ulcères, des brûlures, de l’eczéma et piqûres d’insectes. Au Maroc, on l’emploie contre les poux et les mites.

Les fleurs dégagent un parfum exquis qui fait le délice des abeilles. Lavandula provient du latin lavare, laver, car elle servait à aromatiser le bain et les lessives. Elle entre dans la fabrication de l’eau de Cologne depuis le XVIe siècle et dans la composition de nombreux parfums actuels.

Chez les Grecs, les lavandes portaient le nom de stochas, sans doute parce que la lavande papillon était leur préférée. Quant au Latin Pline, il parle de pseudo-nardus ou faux nard, une autre façon vernaculaire d’appeler la lavande aspic. Mais ni la stochas grecque, ni le pseudo-nardus romain ne nous permettent aujourd’hui de savoir de quelles plantes il s’agissait vraiment.

Au IXe siècle, le célèbre savant Rhazès, Iranien de son état, recommande des fumigations d’hysope, de thym et de lavande contre la peste, comme en son temps Hippocrate. Mais, compte tenu de l’aire de répartition de la lavande aspic, on peut douter de sa présence au Proche-Orient. Ces fumigations furent également conseillées par le Grand Albert afin de purifier les abords des maisons ainsi que les pièces d’habitation.

Mais restons un peu au sein de ce trouble Moyen-Âge. Dans son Physica, Hildegarde parle de la lavande en deux endroits. Dans le premier, elle appelle Lavandula une plante dont l’odeur « éclaircit la vue, car elle a la force des arômes les plus puissants et l’utilité des plus amers : c’est pourquoi elle arrête un certain nombre de maladies, et écarte en outre les mauvais esprits ». Comme Hildegarde dit cette plante bonne contre les poux, on serait tenté d’imaginer la lavande vraie. Continuons. Elle aborde une autre lavande qu’elle appelle… Spica : « La lavande est chaude et sèche, et sa chaleur est saine. Si on fait cuire de la lavande avec du vin – ou, si l’on n’a pas de vin, avec de l’eau et du miel – et qu’on en boit souvent, tiède, on apaise les douleurs du foie et du poumon, ainsi que les vapeurs de la poitrine ; on obtient aussi une connaissance pure et un esprit pur ».

Au XIVe siècle, Jean de Gaddesden annonce la vertu diurétique d’une lavande qu’il érige comme spécifique de l’hydropisie. Aussi, quand Schroder, en 1665, écrit que la spica est souveraine pour guérir les maladies nerveuses d’origine psychique et qu’elle calme les spasmes, il est difficile de trancher puisque lavande vraie et lavande aspic sont toutes deux justiciables de ces emplois.

C’est ainsi que les données disponibles aux XIX-XXe siècles à propos de la lavande aspic sont fiables. Cazin, Leclerc, etc. font très bien la distinction entre les trois types de lavandes connues en France.

Sous-arbrisseau de plus grande taille que la lavande fine parce qu’elle peut atteindre 75 cm de hauteur, la lavande aspic se compose de rameaux droits et nombreux, le plus souvent ramifiés, portant de longues feuilles spatulées, opposées, de couleur vert argenté. Ses fleurs en épis terminaux de couleur bleu violacé (parfois blanches), s’épanouissent de juin à septembre. Sensible au froid, la lavande aspic se maintient à une altitude modérée (300 à 700 m). À l’état naturel, on la rencontre dans la garrigue, sur sols secs et pierreux du Midi de la France et du sud de l’Europe.


Une réflexion sur “Huile essentielle de Lavande aspic

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s