Huile essentielle d’Eucalyptus radié

Dénomination latine :

  • Eucalyptus radiata

Famille botanique :

  • Myrtaceae

Organe producteur :

  • Feuilles

Particularité :

  • Il est l’un des composants majoritaires du Vicks®

Propriétés :

  • Affections des voies respiratoires (voie haute, sphère ORL)
    • Expectorante et antitussive (par stimulation des glandes exocrines des muqueuses respiratoires)
    • Décongestionnante dans les affections rhinopharyngées
  • Antiseptique, bactéricide et virucide
  • Légèrement anti-inflammatoire (effet démontré in vitro sur des monocytes vis-à-vis d’inducteurs de l’inflammation comme l’interleukine-1β)
  • Antispasmodique (par action sur les muscles lisses de la trachée vis-à-vis de l’acétylcholine)
  • Cortison-like
  • Lymphotonique, décongestionnante
  • Anti catarrhale
  • Antivirale, stimulante immunitaire
  • Antibactérienne, même sur germes multi résistants

Indications :

  • Grippe, rhinite, rhinopharyngites, otites, sinusites, bronchites
  • Toux grasse et encombrements bronchique, inflammation des voies respiratoires
  • Mal de gorge, rhume
  • Cystite, candidose
  • Epidémies virales
  • Leucorrhées, vaginites
  • Asthénies

Précautions d’emploi :

  • Contre-indiquée chez les asthmatiques
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante
  • Réservée à l’adulte (risque de convulsions chez l’enfant)
  • Prudence en cas d’inflammation gastro-intestinale
  • Peut induire des crises d’épilepsie à hautes doses
  • Eviter en association avec la cortisone, risque d’interaction médicamenteuse
  • Ne pas utiliser sur une période prolongée, au risque de mettre au repos l’axe hypophyso-surrénalien et de subir une insuffisance surrénalienne aiguë à l’arrêt de la prise de l’H.E
  • Éviter d’appliquer l’H.E le soir (ou avant toute période de repos)
  • Déconseillée chez les personnes souffrant d’ostéoporose, en raison du risque de décalcification inhérent
  • Ne pas diffuser (irritant pour les voies respiratoires)
  • Dermocaustique à l’état pur, dilution requise
  • Prudence en cas d’insuffisance rénale per os (néphrotoxique)
  • Inhibition enzymatique, risque d’interactions médicamenteuses
  • Risque de cancérogénicité au long cours (alpha-pinène)
  • Interdite chez les animaux

Composants principaux majoritaires :

  • Oxydes (60 – 80 %) : 1,8 cinéole
  • Monoterpènes (5 – 10 %) : alpha-pinène

Un peu d’histoire :

Cet eucalyptus était connu des aborigènes australiens pour son action contre les fièvres : les graines sont broyées et mélangées à de l’eau pour former une pâte qui sera appliquée en cataplasme sur la tête. Les feuilles sont brûlées pour désinfecter les chambres des malades. Ils traitaient également les plaies en les recouvrant de feuilles fraîches. Des morceaux de bois sont mis dans des récipients pour désinfecter l’eau de boisson. L’huile essentielle a été produite à partir de 1860, elle servait en Angleterre à désinfecter les instruments chirurgicaux.

L’Eucalyptus Radiata est un très grand arbre qui atteint généralement les 50 mètres de haut, originaire d’Australie ou il a été découvert au 18ème siècle. Il est utilisé dans la médecine aborigène depuis bien longtemps pour guérir toute sorte de maux. Lorsqu’il est entaillé, il exsude une gomme résineuse rouge, qui lui vaut le surnom de « Gommier ».

Il existe un très grand nombre d’espèce d’Eucalyptus, et celui-ci à la particularité de posséder des vertus permettant de lutter contre les affections respiratoires.

Son nom vient du Grec « Eu » qui signifie « Bon » et « Kalypto », couvrir. Cela fait allusion à ses fleurs qui restent en partie enfermées après floraison.

L’Eucalyptus a longtemps été utilisé pour ses propriétés à assainir les terrains et surtout assécher les zones marécageuses. Cela a notamment permis d’éradiquer certaines maladies tropicales comme la Malaria, lui valant le surnom « d’arbre à fièvre ».

Depuis très longtemps, les Aborigènes utilisent les feuilles d’eucalyptus pour leurs nombreuses vertus médicinales et notamment pour panser les plaies car la sève accélère la cicatrisation et la guérison. Introduits en Occident au XIXe siècle, les eucalyptus ont été plantés massivement dans les régions méditerranéennes pour la production de pâte à papier et non pour leurs vertus médicinales ! C’est durant la première moitié du XXe siècle que les propriétés antiseptiques et bronchodilatatrices de l’eucalyptus ont donné lieu à des recherches sur l’huile essentielle.

Parmi les nombreuses variétés que compte le genre eucalyptus, l’eucalyptus radié, comme les autres, est natif d’Océanie, et plus précisément d’Australie et de Nouvelle-Guinée. Il fut importé en Europe dans le courant du XIXe siècle afin d’être cultivé dans tout le bassin méditerranéen. Cet intérêt s’explique par les propriétés de l’eucalyptus radié, révélées par les usages anciens des Aborigènes qui recouraient aux feuilles de l’arbre pour répondre à de multiples problématiques bien-être du quotidien, mais aussi par des propriétés plus techniques. L’eucalyptus fut en effet très tôt réputé pour assécher efficacement les sols marécageux. Héritage de toutes ces pratiques anciennes, l’huile essentielle d’Eucalyptus radié est aujourd’hui utilisée pour soutenir le confort des voies respiratoires hautes.

L’espèce « radiata » est la plus répandu dans la pharmacopée grâce aux propriétés de son huile essentielle. Sur Terre, 800 espèces portent le nom d’Eucalyptus. Ce nom vient du grec « eu » – « kaluptos » signifiant « bien » – « couvert » et fait référence à l’opercule protégeant le fruit de l’arbre. Parmi ces nombreux « bien-couverts », seule une quinzaine est accessible et utilisée en aromathérapie.

L’Eucalyptus Radié n’a été introduit en France qu’en 1804 après sa découverte en 1792 par le naturaliste français Julien Houtou de la Billardière. Parallèlement, l’importation et l’utilisation de son huile essentielle interviendra dès le début 18e siècle en Angleterre sous le nom de Menthe de Sydney en raison de l’odeur de menthe poivrée se dégageant du froissement de ses feuilles fraîches.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s