Huile essentielle de Giroflier

Dénomination latine : Capture

  • Eugenia caryophyllus

Famille botanique :

  • Myrtaceae

Propriétés :

  • Antibactérienne très puissante à large spectre d’action (vis-à-vis des bactéries impliquées dans la formation de la plaque dentaire et de l’ulcère de l’estomac), bactéries Gram + (Staphylococcus aureus), lysteria monocytogèneset Gram – (Pseudomonas aeruginosa) souvent responsables de maladies nosocomiales, Escherichia coli, inhibition du biofilm de certains germes, bactéries et fongi
  • Antifongique vis-à-vis de candida albicans, cryptococcus neoformans, aspergillus fumigatus (y compris résistants au fluconazole),intérêt dans les vaginites mycosiques, avec effet antioxydant
  • Parasiticide (très efficace sur les poux), vermifuge, acaricide
  • Immunostimulante (augmente le nombre de leucocytes, s’oppose à l’immunosuppression induite par le cyclophosphamide)
  • Antiallergique par inhibition de la libération d’histamine par les mastocytes
  • Anti-oxydante, anti-inflammatoire (inhibe la synthèse des prostaglandines et réduit le chimiotactisme des globules blancs)
  • Antalgique, analgésique par voie locale, anesthésiante de la cavité buccale et cautérisante pulpaire (inhibe la conduction nerveuse ; l’eugénol a été utilisé pendant longtemps pour désinfecter les canaux dentaires après dévitalisation, comme anesthésique local et comme cautérisant pulpaire)
  • Anti-convulsivante, dépressive du SNC
  • Antivirale contre HSV, stimulante immunitaire
  • Tonique utérine, sexuelle
  • Hypertensive
  • Antispasmodique (inhibition des canaux à calcium impliqués dans les contractions musculaires)
  • Antibactérienne active contre Trichomonas vaginalis, Helicobacter pylori, Listeria monocytogenes, Escherichia coli
  • Effet synergique en association avec les antibiotiques
  • Anthelminthique
  • Inhibitrice de la cyto-oxygénase, inhibe la synthèse de prostaglandines, notamment par la muqueuse du colon, inhibitrice du transit
  • Antiarthritique, agent préventif du cancer
  • Gastro-protectrice par stimulation de la synthèse du mucus gastrique, effet de prévention de l’ulcère gastrique
  • Antiagrégante
  • Effet anti-œstrogénique
  • Prévient la réduction de dopamine dans le striatum, prévention de la lipoperoxydation, effet potentiel dans la maladie de Parkinson

Indications :

  • Diarrhées, dysenterie, infections diverses, petites plaies, choléra, paludisme, tourista
  • Antalgique dans les affections de la cavité buccale et de l’oropharynx
  • Infections bactériennes et virales respiratoires : angines et pharyngites, bronchites aiguës ou chroniques, bronchites asthmatiformes, sinusites, maladies tropicales (malaria, amibiases, zona, herpès simplexhelicobacter pylori)
  • Arthrite, rhumatismes, infections urinaires et intestinales : fermentations, cystites, dysmicrobisme intestinal
  • Mycoses cutanées et parasitoses, asthénie intellectuelle et sexuelle, hypotension
  • Facilite l’accouchement
  • Infections buccales (abcès, aphtes, stomatites)

Précautions d’emploi :

  • Causticité (dermo, cutanéo-muqueux), pas d’utilisation à l’état pur, toujours diluer
  • Prudence en cas de gastrite et d’ulcère per os (hépatotoxicité)
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les épileptiques et les asthmatiques (neurotoxicité)
  • Réservée à l’adulte
  • Respecter un taux de dilution à 20 % maximum
  • Ne pas diffuser ou inhaler, ni mettre dans l’eau du bain
  • Risque d’augmentation du taux de sérotonine pouvant induire un syndrome sérotoninergique
  • Effets anticoagulants en association avec des médicaments anti-inflammatoires, aspirine ou antiagrégants
  • Risque de cytotoxicité per os
  • Ce composé est un irritant primaire et un sensibilisant pouvant provoquer une dermatite de contact. Irritation de la peau, des yeux et des voies respiratoires. L’ingestion de ce composé peut provoquer une gastro-entérite, des vomissements et une sécrétion gastrique de mucine. Il peut également causer des brûlures abdominales, des nausées, de la diarrhée et des convulsions. L’ingestion de grandes quantités peut provoquer des lésions hépatiques et gastro-intestinales. L’inhalation de ce composé peut entraîner une irritation des bronches, des vertiges et une respiration rapide et superficielle. Le contact à l’état pur avec la peau peut provoquer une réaction inflammatoire de la peau. Un contact prolongé ou répété avec la peau peut provoquer une dermatite allergique. Le contact avec les yeux peut causer des brûlures. Une sensibilisation cutanée peut également se produire. Les symptômes de l’exposition à ce type de composé sont notamment une irritation intense de tous les tissus, un collapsus circulatoire, une dysurie, une hématurie, une perte de conscience, une tachycardie, œdème pulmonaire, pneumonie bronchique, avortement et lésion rénale irréversible.

Composants principaux majoritaires :

  • Phénols: eugénol (70 à 85 %)-(propénylphénol), acétyleugénol (4 à 15 %)
  • Hydrocarbure sesquiterpénique: béta-caryophyllène (4 à 15 %)
  • Ester: acétate d’eugényle
  • Cétones: heptan-2-one et octan-2-one

2 réflexions sur “Huile essentielle de Giroflier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s