Huile essentielle de Géranium rosat

Dénomination latine :

  • Perlagonium graveolens

Famille botanique :

  • Geraniaceae

Organe producteur :

  • Feuilles

Propriétés :

  • E majeure de la peau
    • Tonique cutanée et lymphatique
    • Régénérante
    • Astringente
    • Désinfectante
    • Hémostatique
  • Nettoyante et désinfectante
  • Stimule le foie et le pancréas
  • Anti-inflammatoire
  • Répulsive des moustiques, des poux et des tiques
  • Cicatrisante
  • Antibactérienne vis-à-vis de bactéries Gram positif (Staphylococcus aureus) et Gram négatif (Pseudomonas aeruginosa) souvent responsables de maladies nosocomiales, effet synergique avec la norfloxacine, permettant d’en limiter la toxicité, et avec la ciprofloxacine, joue un rôle contre les biofilms bactériens
  • Antifongique, potentialise les effets de l’amphotéricine B et du kétoconazole sur Aspergillus
  • Antalgique
  • Stimule la circulation veineuse et lymphatique
  • Antispasmodique, relaxante
  • Propriétés ostrogéniques
  • Propriétés antioxydantes et anticancéreuses
  • Les huiles essentielles de géranium rosat et de citron peuvent contribuer à prévenir l’invasion de SARS-CoV-2 dans le corps humain

Indications :

  • Dermatoses, piqûres d’insectes
  • Brûlures
  • Acné, impétigo
  • Mycoses cutanées, buccales, sous-unguéales, vaginales et digestives
  • Rhumatismes ostéoarticulaires
  • Epistaxis, hémorragies
  • Asthénies et fatigue nerveuse
  • Ulcération, vergetures, couperose, hémorroïdes
  • Infections pulmonaire, urinaire et intestinale
  • Désinfectant atmosphérique
  • Affections gastro-intestinales et douleurs spasmodiques
  • L’huile essentielle est utilisée contre toutes les dermatoses
  • Eczéma, plaie
  • Arthrites, tendinites
  • Phlébite
  • Stress, anxiété

Précautions d’emploi :

  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante
  • Tachycardisante en usage prolongé
  • Contre-indiquée chez l’enfant de moins de 8 ans
  • Contre-indiquée en cas de cancers ou antécédents hormonodépendants

Composants principaux majoritaires :

  • Monoterpénols 50 % : citronnellol 43 %
  • Esters 25 % : formiate de citronnellyle et de géranyle

Un peu d’histoire :

À l’île de la Réunion, les feuilles écrasées ou en infusion, additionnées de quelques gouttes d’huile essentielle sont appliquées sur les plaies pour leur désinfection et la cicatrisation. Le jus de plante est appliqué sur les verrues. L’huile essentielle est conseillée contre le zona.

À Madagascar, l’huile essentielle est traditionnellement utilisée pour raffermir la peau et lutter contre les vergetures et la cellulite ainsi que contre les mycoses digestives et les poux.

Valnet (XXe siècle) la recommande en aromathérapie dans les angines, les aphtes, les plaies et le zona.

Le Géranium rosat est une plante buissonnante vivace aromatique, au port ramifié. Son nom vient du grec « perlagos » qui signifie « cigogne » car son fruit fait penser au bec de cigogne. « Graveolens » se traduit en latin par « dont l’odeur est forte ».

Les Anciens utilisaient déjà le géranium en médication. Originaire d’Afrique australe, le géranium est cultivé à Madagascar, en Guinée, en Algérie. L’île de la Réunion fut longtemps le premier producteur mondial d’essence de géranium, principalement de géranium Bourbon. Aujourd’hui, l’exploitation du géranium se perpétue essentiellement à Saint-Paul, au-delà de 1.000m d’altitude.

Le géranium représenterait la satisfaction des sens, l’harmonie sexuelle et la joie de donner, à l’instar de l’Ylang-Ylang. Autrefois, il entrait dans la composition de nombreux philtres d’amour. Aujourd’hui, de nombreuses huiles de massage pour le corps ou le visage en contiennent, souvent en synergie avec la rose ou le bois de rose. Le géranium d’Égypte (Pelargonium asperum) est également très employé en parfumerie et cosmétologie en raison de son parfum suave.

Connus comme ornements des balcons, seule une poignée de géraniums odorants sont distillés et utilisés pour leur huile essentielle (roseum, odoratissimum, asperum). Très prisée dans la cosmétique et la parfumerie, l’huile essentielle de géranium rosat est exploitée en Egypte, en Chine, mais la plus prisée est celle du type Bourbon, produite à Madagascar ou sur l’île de la Réunion.

À l’époque des Celtes, le géranium était considéré avec le gui, comme un symbole d’immortalité et constituait une offrande pour les dieux. Au début du XXème siècle, le géranium avait la réputation de soigner la voix des chanteurs d’opéra.

Le Géranium Rosat (Pelargonium Graveolens) fut découvert par un naturaliste vers la fin du 17ème siècle près du Cap de Bonne-espérance (Afrique du Sud). De par son climat subtropical et tempéré, l’Afrique du Sud détient 96 % des espèces de Pélargoniums.

Le Pelargonium x Asperum cv Bourbon est le nom donné au Pelargonium Graveolens produit sur l’Île de la Réunion, autrefois appelée Île Bourbon. Il fut introduit vers 1870 où il est cultivé sur les hauteurs de l’île. Il fut initialement planté aux alentours des maisons afin d’en éloigner les moustiques.

La culture du Géranium prit une grande importance dans la Petite France (Village des Hauts de l’Ouest, Réunion), considérée alors comme la capitale du Géranium.

La culture de cette plante est également très répandue en Chine, Espagne, Italie, Maroc, Egypte.

Ces espèces à parfum sont le fruit d’un travail horticole, d’hybridations multiples et répétées. C’est ainsi que, d’une variété à l’autre, en froissant très légèrement les feuilles, on perçoit un parfum différent : citron, orange, pin, pomme, menthe, abricot, carotte, eucalyptus, cèdre, même noix de coco et chocolat !

Si le géranium odorant a, par la main de l’homme, diversifié ses parfums, il ne s’est pas cantonné qu’à la seule Afrique du Sud. En effet, on le rencontre sur l’île de la Réunion (où il est cultivé depuis 1865 dans le cadre de la culture des plantes à parfum… C’est lui qu’on désigne sous le nom de géranium Bourbon). Il est aussi présent à Madagascar, en Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Égypte), en Guinée… Acclimaté en Espagne et en Italie, en revanche, sa culture en France s’est soldée par un échec. L’expérience réunionnaise donna l’idée de cultiver le géranium pour l’industrie de la parfumerie dans le sud de la France (Grasse et ses environs) à la fin du XIXe siècle, mais en raison de trop faibles rendements au regard des investissements, le projet fut abandonné. Enfin, en Chine (Yunnan), on trouve un géranium dont l’huile essentielle est plus riche en citronnellol, ce qui en fait un produit quelque peu différent.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s