Huile essentielle de Ciste labdanifère

Dénomination latine : Capture

  • Cistus ladaniferus ct pinène

Famille botanique :

  • Cistaceae

Propriétés :

  • Astringente et hémostatique, cicatrisante dans les épistaxis ou sur de petites blessures
  • Utilisée en dermatologie et immunologie
  • Antimicrobienne
  • Antivirale et immunomodulante
  • Régulatrice du système nerveux (SN) parasympathique
  • Expectorante (réduit les sécrétions bronchiques et inhibe l’acétylcholinestérase qui dégrade l’acétylcholine)
  • Mucolytique et expectorante, oxygénante respiratoire, active dans les bronchites
  • Antibactérienne (activité vis-à-vis d’Actinomadura madurae pouvant induire des actinomycétomes)
  • Antiseptique
  • Anti-inflammatoire (avec une action de stimulation adrénergique, chondroprotectrice)
  • Cortisone-like, action sur le burn-out
  • Thermogène par voie locale

Indications :

  • Localement : épistaxis, coupures, blessures, cicatrices récentes, acné, plaies infectées, vergetures, spasme intestinal, fissure anale, maladies virales éruptives (varicelle, rougeole, coqueluche)
  • Utilisée dans les préparations contre le vieillissement cutané, les rides et vergetures en raison de ses propriétés astringente et tonique cutané
  • Maladies auto-immunes : polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaque, Crohn (par voie rectale)
  • Dystonie neurovégétative de toute étiologie
  • Efficace en cataplasme sur les talons fendillés
  • Bronchites aiguës et chroniques, BPCO
  • Hypersécrétion bronchique
  • Arthrose, troubles articulaires

Précautions d’emploi :

  • Déconseillée dans les 3 premiers mois de la grossesse et chez l’enfant de moins de 7 ans
  • Non adaptée au traitement de plaies importantes
  • Interaction avec les traitements anticoagulants
  • Révulsive cutanée, dermocaustique (ne pas utiliser à l’état pur, toujours diluée)
  • Photosensibilisante (Pas d’exposition solaire après application)
  • Néphrotoxique per os (prudence en cas d’insuffisance rénale)
  • Ne pas diffuser, ni inhaler
  • Allergène par contact
  • Induction du cytochrome P450
  • Cancérogène (alpha-pinène)

Composants principaux majoritaires :

  • Monoterpènes: alpha pinène 50 %, camphène 6 %, sabinènelimonènegamma-terpinènealpha-terpinène
  • Sesquiterpènes: lédèneallo-aromadendrènegamma-gurjunènealpha-copaènedelta-cadinènegamma-cadinène
  • Alcools monoterpéniques: bornéol 2 %, alpha-terpinéolterpinène-4-ol(E)-pinocarvéollinalol
  • Alcools sesquiterpéniques: viridiflorolépi-globulol
  • Esters: acétate de bornyle 3 %
  • Cétones en faible quantité : fenchone 1 %, acétophénone 1,5 %, cyclohexanone 2,2,6 triméthylpinocarvonecis-pinocamphonetrans-pinocamphonecamphre
  • Acides : acide campholénique
  • Phénols: eugénol 1 %
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s