Huile essentielle de Basilic exotique ou tropical

Dénomination latine : Capture

  • Ocimum basilicum ssp basilicum

Famille botanique :

  • Lamiaceae

Propriétés :

  • Anthelminthique, insecticide
  • Peut être stupéfiante, positivante, antispasmodique puissante, neuro-régulatrice du système neurovégétatif
  • Normalise la flore intestinale
  • Antalgique (le linalol se fixe sur les récepteurs opioïdes et exerce une action analgésique de type opioïde)
  • Décongestionnante veineuse et prostatique
  • Anti-infectieuse, antivirale
  • Tonique digestive et hépatobiliaire
  • Activité antibactérienne sur Pseudomonas sp
  • Anti-inflammatoire sur une arthrite, mais pas sur une arthrose
  • 3 fois plus puissante que le Spasfon
  • Efficace sur les pertes de mémoire liées à la fatigue
  • Œstrogène-like (trans-anéthole)
  • Action sur les récepteurs N-Methyl-d-aspartate (NMDA), action sur les récepteurs à glutamate
  • Hypotensive, bradycardisante
  • Calmante, hypnotique
  • Anxiolytique (Inhibe la liaison du glutamate dans le cortex cérébral, supprime la fonction des récepteurs excitateurs du glutamate)
  • Affinité pour les récepteurs au GABA-A (métabolites oxygénés au carbone 8)
  • Le linalol s’oppose à la libération de l’acétylcholine et réduit les contractions musculaires en réduisant le temps d’ouverture des canaux ioniques de la jonction neuro-musculaire (blocage des canaux Na+ et/ou Ca ++)
  • Hypothermisante
  • Anesthésique locale
  • Effet protecteur substantiel contre la génotoxicité induite par les oxydants
  • Antiseptique, anti-tumorale
  • Antioxydante (inhibe la peroxydation lipidique)
  • Sédative (même en inhalation), anti-convulsivante (par action sur le transport du glutamate), antivirale vis-à-vis des adénovirus
  • Active dans les colites ulcéreuses
  • Spasmolytique sur les muscles lisses intestinaux (surtout)  et trachéaux, par un mécanisme vraisemblable de stimulation de l’enzyme adénylate cyclase, produisant une augmentation de l’AMPc
  • Faiblement antibactérienne mais synergique avec beaucoup d’huiles essentielles
  • L’activité anti-infectieuse est majorée par une synergie entre linalol1,8-cinéole et hydrocarbures terpéniques
  • Antifongique, actif contre des souches de Candida résistantes au fluconazole
  • Augmente les sécrétions pulmonaires, stimule l’expectoration
  • Parasympathomimétique à faible dose
  • Stimule la régénération du foie après hépatectomie partielle
  • Inductrice des enzymes de phase II

Indications :

  • Aérophagie, gastrite, insuffisances pancréatiques, nausées, spasmes digestifs, gastro-entérite
  • Mal des transports
  • Spasmophilie, sclérose en plaque, anxiété
  • Certaines dépressions, asthénies post-infectieuses, insomnies
  • Polyarthrites rhumatoïdes
  • Troubles circulatoires veineux, dysménorrhées
  • Agit sur l’asthme, les spasmes nerveux ou intestinaux, et les règles douloureuses (en massage)
  • Marche bien sur les dépressions en olfaction et en massage
  • Asthénie cérébrale, convalescence, perte de mémoire
  • Inflammation spasmodique douloureuse
  • En cas de constipation non chronique (efficace en sublingual)
  • Soulage la psyché après un choc émotionnel en olfaction ou en massage

Précautions d’emploi :

  • Risque de cancérogénicité avec l’estragole et le méthyl-eugénol
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante
  • Réservée à l’adulte
  • Dermocaustique à l’état pur, taux de dilution conseillé : 20% maximum par voie cutanée
  • Pas d’usage prolongé (peut causer un état d’hébétude)
  • Nocive en cas d’ingestion, toxicité aiguë par voie orale en cas de problème hépatique (hépatotoxique), il est recommandé de l’associer avec de l’essence de citron qui en tempère l’agressivité hépatique
  • Œstrogène-like, prudence dans les pathologies hormono-dépendantes
  • Potentiellement allergisante
  • Susceptible d’avoir des défauts génétiques, mutagénicité des cellules germinales

Composants principaux majoritaires :

  • Phénols méthyl-éthers: chavicol ME ou méthyl chavicol majoritaire, cisanéthole et trans-anéthole

Le méthyl chavicol est absent ou à l’état de traces dans le basilic français, (profil aromatique à linalolgéraniol1,8-cinéoleeugénol) mais jusqu’à 70-90 % dans le basilic exotique indien

  • Alcools monoterpéniques : linalol (12-14 %) et jusqu’à 80 % dans les chémotypes méditerranéens),  fencholterpinène-1-ol-4alpha-terpinéolcitronnellol
  • Esters terpéniques : acétate de fenchyle et acétate de linalyle
  • Phénols : eugénol (1 %)
  • Cétones : (1 %) : 3-octanonecamphre
  • Oxydes : 1,8-cinéoletrans-ocymène oxyde

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s