Les lactones

Les lactones agissent en profondeur et à faibles concentrations. Expectorantes et mucolytiques, elles décongestionnent efficacement les bronches. Elles peuvent cependant agresser la peau et les muqueuses. Les lactones sont dotées de puissantes propriétés antibactériennes et antifongiques : elles agissent à la fois sur les gram positifs et les gram négatifs.

D’autres parts, les propriétés anti-malariques de l’artémisinine, une lactone sesquiterpénique, constituent une véritable alternative en cas de résistances à la quinine. Cette lactone s’attaque à la membrane du parasite, engendrant sa destruction. De nombreuses études démontrent les propriétés anti-tumorales des lactones : elles agissent en bloquant des enzymes essentielles à la survie des cellules cancéreuses. De plus, certaines lactones détiennent des propriétés antispasmodiques particulièrement efficaces lors de certaines crises d’asthme. A forte dose, les lactones possèdent la même toxicité neurologique que les cétones. Elles peuvent en outre provoquer de sérieuses manifestations allergiques cutanées.

Les lactones constituent une famille chimique particulièrement développée, bien qu’elles soient souvent présentes en faibles concentrations. Les lactones présentent une analogie structurale avec les cétones et en tirent donc leurs propriétés principalement mucolytiques et expectorantes. On peut également citer leurs actions fluidifiantes sanguines, cholérétiques, antiparasitaires. Elles sont aussi, tout comme les cétones, neurotoxiques à partir d’un certain seuil, et disposent d’un pouvoir irritant cutanéomuqueux et allergisant.

 

Molécule : Capture

  • Alantolactone (Helenine)

Source :

  • H.E d’aunée, H.E de racine d’inula helenium, autres plantes de la pharmacopée chinoise, etc.

Propriétés :

  • Détoxifiant par action sur des enzymes de type 2, quinone réductase (QR) et glutathion-S-transférase (GST)
  • Antimicrobien
  • Antibiotique
  • Cytotoxique sur cellules cancéreuses
  • Inducteur d’apoptose pour les cellules cancéreuses

Précautions d’emploi :

  • Peut provoquer une allergie cutanée
  • Inhibition du CYP3A4 (risque d’interaction avec les drogues éliminées par ce cytochrome P450)

 

 

Molécule : Capture

  • Artémisinine

Source :

  • H.E d’armoise chinoise, etc.

Propriétés :

  • Antipaludéenne, on observe une résistance à l’artémisinine isolée mais celle-ci n’est pas le seul composé bioactif dans l’armoise chinoise
  • Potentialités anticancéreuses de l’artémisinine et de ses dérivés (interaction avec le fer pour induire des radicaux libres susceptibles de détruire les cellules cancéreuses, la conjugaison avec la transferrine donne de meilleurs résultats)
  • Anti-cancer par un mécanisme dépendant du fer, de bons résultats ont été obtenus avec une association entre l’artémisinine et un peptide ligand du récepteur de la transferrine

Précaution d’emploi :

  • Toxique pour les animaux, mais faiblement toxique pour les humains

 

 

Autres molécules de la famille des lactones :

  • Massoïa lactone
  • Etc.

2 réflexions sur “Les lactones

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s