Les esters

Redoutables antispasmodiques et anti-inflammatoiresles esters possèdent une très bonne tolérance. Alliant les propriétés calmantes des cétones aux propriétés toniques des alcools, les esters ne provoquent pas d’irritations cutanées ou de muqueuses. Un ester peut provenir de la réaction entre un alcool et un acide. La structure de l’acide initial confère l’intensité de l’action antispasmodique. En effet, l’action spasmolytique augmente avec le nombre d’atomes de carbones présents dans l’acide. La nature de l’alcool initial confère quant à elle le tropisme et l’affinité de l’ester. Ainsi, les alcools non terpéniques orientent l’action de l’ester correspondant vers la zone céphalique tandis que les alcools monoterpéniques confèrent à l’ester correspondant une forte affinité pour les zones rythmique et métabolique haute. Enfin, les alcools sesquiterpéniques offrent une action ciblée sur les zones génitale et métabolique basse.

Toutefois, les esters perdent les propriétés antibactériennes et antifongiques de l’alcool libre correspondant. A doses élevées, les esters peuvent engendrer tachycardies et convulsions.

Les esters résultent de la condensation d’un acide avec une molécule hydroxylée (alcool ou phénol). Le plus connu des esters est l’acétate de linalyle, présent en forte concentration dans Lavandula angustifolia (lavande vraie). Les esters ont pour principales propriétés leurs actions sédatives et antispasmodiques musculotropes et neurotropes. On note d’ailleurs une augmentation de cette activité antispasmodique croissante avec le nombre de carbones, les esters provenant d’acides en C7 ayant la meilleure activité. L’activité décroît par la suite.

 

Molécule : Capture

  • Acétate de bornyle

Sources :

  • H.E de sapin argenté, H.E d’épinette, H.E de sauge d’Espagne, H.E d’inule odorante, H.E de pin sylvestre, etc.

Propriétés :

  • Analgésique central et périphérique
  • Anti-inflammatoire
  • Légèrement sédatif, même après inhalation
  • Induit une relaxation par le SN végétatif
  • Effet anti-abortif par activité immunologique
  • Tropisme vésiculaire marqué

Précaution d’emploi :

  • Liquide combustible

 

 

Molécule: Capture

  • Acétate de géranyle

Sources :

  • HE de citronnelles sp., H.E de coriandre, H.E de géranium, H.E de palmarosa, H.E d’ylang-yalang, etc.

Propriétés :

  • Sédatif par inhalation
  • Tropisme vésiculaire marqué

 

 

Molécule : Capture

  • Acétate de linalyle

Sources :

  • H.E de lavande vraie, H.E de sauge sclarée, H.E de lavandin, H.E de petit grain de bigarade et néroli, etc.

Propriétés :

  • Sédatif, anxiolytique
  • Anti-inflammatoire
  • Spasmolytique, antispasmodique des muscles lisses vasculaires par activation de l’oxyde nitrique
  • Antiagrégant plaquettaire et anti-thrombotique
  • Réduit les effets cardiovasculaires délétères de l’exposition aiguë à la nicotine
  • Tropisme vésiculaire marqué

Précautions d’emploi :

  • Irritation occulaire possible par voie olfactive
  • L’acétate de linalyle est métabolisé en son alcool correspondant, le linalol

 

 

Molécule : Capture

  • Acétate de menthyle

Sources :

  • H.E de menthe poivrée

Propriétés :

  • Spasmolytique
  • Tropisme vésiculaire marqué

 

 

Molécule : Capture

  • Acétate de néryle

Sources :

  • H.E d’hélichryse italienne, H.E d’orange amer, H.E de sauge sclarée, H.E de cardamome, H.E de gingembre, etc.

Propriétés :

  • Antalgique
  • Tropisme vésiculaire marqué

Précaution d’emploi :

  • Irritations cutanées (dermocausticité), oculaires et respiratoires (par voie olfactive)
  • Peut provoquer une allergie cutanée
  • Toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets à long terme
  • Dose létale par voie orale chez l’humain estimée de 0,5 à 5 g/kg pour 70Kg

 

 

Molécule : Capture

  • Salicylate de méthyle

Sources :

  • H.E de gaulthérie, H.E de bouleau, etc.

Propriétés :

  • Analgésique local, anti-inflammatoire
  • Antipyrétique
  • Activité antispasmodique maximale
  • Douleurs musculaires par voie topique, associé au menthol
  • Antirhumatismal

Précaution d’emploi :

  • Risque de gastralgies et d’hémorragies per os
  • Nocif en cas d’ingestion, toxicité aiguë par voie orale (symptômes en cas d’ingestion : nausée, vomissement, douleur abdominale, diarrhée, augmentation de la fréquence respiratoire, bourdonnement dans les oreilles, convulsions)
  • Pas d’application sur zone brûlée ou peau lésée
  • Provoque une irritation cutanée à l’état pur (dermocausticité)
  • Dose létale chez l’homme située de 50 à 500mg/kg, soit une tasse à thé pour une personne de 70kg
  • Peut provoquer de sévères lésions oculaires grave par voie olfactive

 

 

 Autres molécules de la famille des esters :

  • Formiate de citronnelyle
  • Formiate de géranyle
  • Acétate d’eugényle
  • Acétate de cinnamyle
  • Acétate de citronnelyle
  • Acétate de myrtényle
  • Acétate de terpényle
  • Acétate de terpinélyle
  • Valérates
  • Angélate d’isobutyle
  • Angélate d’isoamyle
  • Angélate de méthallyle
  • Angélate de pétasyle
  • Tiglate de citronnelyle
  • Anthranilate de diméthyle
  • Benzoate de benzyle
  • Cinnamate de benzyle
  • Cinnamate de méthyle
  • Méthoxyanthramilate de méthyle
  • Etc.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s