Les aldéhydes

Les aldéhydes sont obtenus par déshydrogénation des alcools primaires. Ils portent le suffixe –al.

Les aldéhydes se déclinent en 2 catégories :

  • Les aldéhydes terpéniques(engendrent des effets anti-inflammatoires et calmants du système nerveux)
  • Les aldéhydes aromatiques(stimulants et anti-infectieux, ils irritent cependant les muqueuses et présentent une forte dermocausticité

Les aldéhydes forment des composés plus volatils que les alcools dont ils sont issus.

 

a)    Aldéhydes aromatiques :

Les aldéhydes aromatiques sont principalement anti-infectieux, mais néanmoins irritants en application locale et en diffusion. Le meilleur exemple est celui du cinnamaldéhyde que l’on retrouve dans le cannelier de Ceylan (Cinnamomum zeylanicum), excellent anti-infectieux mais très dermocaustique.

Ces aldéhydes ont des propriétés :

  • Antivirales
  • Anti-infectieuses majeures à large spectre et surtout sur les infections intestinales et urinaires
  • Stimulantes générales avec effets antidépresseurs

 

Molécule : Capture

  • Cinnamaldéhyde (Aldéhyde cinnamique)

Sources :

  • H.E de cannelle de Ceylan, H.E de cannelle de Chine

Propriétés :

  • Anti-infectieux majeur à très large spectre d’action, forte activité antibactérienne vis-à-vis de Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Enterobacter aerugenes, Proteus vulgaris, Pseudomonas aeruginosa, Vibrio cholerae, Vibrio parahaemolyticus, Salmonella typhymurium, Micrococcus sp., Bacillus sp.et Enterobacter sp., même Helicobacter pylori, Mycobacterium avium, et antifongique vis-à-vis de Candida albicans, C. tropicalis, C. glabrata, C. krusei, Aspergillus spp., Fusarium sp., Microsporum gypseum, Trichophyton rubrum, T. mentagraphytes, Malassezia furfur
  • Le mécanisme d’action antibactérien pourrait être une modulation de l’absorption et de l’utilisation du glucose dans la cellule et une action membranaire
  • Anti-inflammatoire
  • Antimutagène (réduit la fréquence ou le taux de mutations spontanées ou induites indépendamment du mécanisme impliqué)
  • Hypoglycémiant et hypolipidémiant
  • Sédatif du système nerveux central et légèrement anesthésiant
  • Stimulant cardiaque et respiratoire
  • Anti-tumoral, inducteur d’apoptose, cytotoxique sur cellules cancéreuses humaines
  • Immunomodulant
  • Antidiabétique

Précautions d’emploi :

  • Causticité pour les muqueuses, les poumons et la peau (risque d’irritation cutanéomuqueuse)
  • Toxicité gastro-intestinale per os
  • Gastralgies per os
  • Peut provoquer une inflammation et une érosion de la muqueuse gastro-intestinale
  • Eviter en cas d’allergie à la cannelle ou au baume du Pérou
  • Dose létale comprise entre 0,5 et 5g/kg pour une personne pesant 70kg

 

 

Molécule : Capture

  • Benzaldéhyde

Source :

  • H.E de cannelle de Chine

Propriétés :

  • Employé comme aromatisant alimentaire
  • Sédatif, antiseptique
  • Anti-tumoral

Précaution d’emploi :

  • Nocif en cas d’ingestion
  • L’inhalation de vapeurs concentrées peut irriter les yeux, le nez et la gorge
  • Le liquide irrite les yeux
  • Un contact prolongé avec la peau peut provoquer une irritation
  • Produit inflammable

 

Autres molécules de la famille des aldéhydes aromatiques :

  • Cuminaldéhyde
  • Etc.

 

a)    Aldéhydes terpéniques

Les aldéhydes terpéniques comme les citrals (néral, géranial), et le citronellal dégagent souvent une forte odeur citronnée.

On leur attribue des propriétés :

  • Antiseptiques des voies respiratoires
  • Anti-infectieuses, notamment bactéricides sur les bactéries sporulées
  • Spasmolytiques musculaires
  • Hypothermisantes et hypotensives
  • Immunostimulantes (citronnelle : Cymbopogon citratus, mélisse : Mélissa officinalis)
  • Hépatotropes (stimulants des fonctions hépatiques) : verveine citronnée (Lippia citriodora), citronnier (Citrus limon)
  • Vasodilatatrices capillaires
  • Relaxantes, sédatives et équilibrantes du système nerveux
  • Anti-inflammatoires
  • Anticancéreuses
  • Calmantes du système nerveux
  • Antivirales
  • Antiseptiques aériennes

 

 

Molécule : Capture

  • Citronnellal (rhodinal)

Sources :

  • H.E d’eucalyptus citronné, H.E de verveine citronné, H.E de mélisse, H.E de citronnelle de Java, H.E de litsée citronnée, etc.

Propriétés :

  • Sédatif
  • Antiseptique, antiviral sur Herpès simplex virus type 2
  • Antifongique, anticancéreux
  • Anti-inflammatoire puissant, inhibition de la lipoxygénase L-1 et de la cyclooxygénase
  • Antalgique, sédatif et hypnotique (potentialise l’activité du GABA-A et augmente son affinité vis-à-vis de ses récepteurs)
  • Anti-moustiques

Précautions d’emploi :

  • Pas de mutagénicité au test d’Ames
  • Inhibition du CYP2E1
  • L’exposition à de forte dose peut être mortelle en cas d’ingestion et de pénétration dans les voies respiratoires
  • Provoque une irritation cutanée
  • Peut provoquer une allergie cutanée
  • Provoque des lésions oculaires graves
  • Peut provoquer des symptômes allergiques ou d’asthme ou des difficultés respiratoires par inhalation
  • Peut irriter les voies respiratoires
  • Cancérogène
  • Toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets à long terme

 

 

Molécule : Capture

  • Géranial (citral)

Sources :

  • H.E de lemongrass, H.E de litsée citronnée, H.E de verveine odorante, H.E de citronnelle de Ceylan, etc.

Propriétés :

  • Inhibe la carcinogenèse du foie, de la peau, du colon
  • Inducteur de la glutathion-S-transférase avec la double liaison du groupe aldéhyde en position trans
  • Activité ostrogénique
  • Synthétise la vitamine A et l’ionone

Précaution d’emploi : 

  • Irritation cutanée possible (dermocausticité)
  • Non mutagène au test d’Ames
  • Peut provoquer une allergie cutanée
  • Les symptômes d’exposition à ce composé peuvent inclure une dermatite de contact
  • Produit combustible

 

 

Molécule : Capture

  • Néral (isomère de citral)

Sources :

  • H.E de lemongrass, H.E de litsée citronnée, H.E de verveine odorante, H.E de citronelle, etc.

Propriétés :

  • Antidépresseur
  • Activité ostrogénique
  • Moins anticancéreux que le géranial

Précaution d’emploi :

  • Irritation cutanée possible (dermocausticité)
  • Non mutagène au test d’Ames
  • Peut provoquer une allergie cutanée
  • Les symptômes d’exposition à ce composé peuvent inclure une dermatite de contact
  • Ce produit est combustible

2 réflexions sur “Les aldéhydes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s