Les huiles végétales

Capture

Une H.E détient une forte concentration en molécules aromatiques. Dans de rares cas, pour une administration ponctuelle ou localisée par exemple, une H.E peut s’appliquer pure sur la peau. Cependant, la plupart du temps, lorsque l’application s’étend, les administrations se multiplient ou que la peau se fragilise, une dilution préalable dans un support adapté devient indispensable. Le support, le plus souvent une huile végétale, permet d’atténuer l’agressivité d’une H.E, tout en apportant, à son tour des bienfaits qui lui sont propres. Les huiles végétales (H.V) dévoilent également toutes leurs vertus dans l’alimentation.

Bien choisir son support demeure donc primordial. Certaines H.V s’adaptent particulièrement aux peaux sensibles des bébés, d’autres complètent à merveille l’action de l’H.E. Le choix du support s’effectue en fonction du profil de l’usager (âge, état de la peau, etc.), de la pathologie à traiter ou encore de la voie d’administration de l’H.E. En effet, certaines H.V conviennent spécifiquement à la voie orale : c’est le cas de l’huile de noix ou encore de l’huile d’olive.

Une H.V est extraite des corps gras de certains fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes, etc.), de noyaux (abricot), de pépins (raisin) ou encore de graines (sésame). Tout comme une H.E, l’H.V répond à des normes strictes. De la même façon que pour une H.E, la qualité d’une H.V se contrôle par une chromatographie. Chaque H.V vierge possède une fiche d’identité contenant tous les renseignements nécessaires à une bonne traçabilité : pays de production agricole, stockage, bulletins d’analyses de l’huile, etc.

Les H.V renferment de nombreux éléments. Tous apportent leurs bienfaits à la plante et lui confèrent une grande résistance :

  • Des vitamines (A, B, C, E…) et des polyphénols possédant une action anti-oxydante
  • Des oligoéléments (cuivre, zinc, manganèze…)
  • Des acides aminés (lysine)
  • Des phytostérols (campestérol, stigmastérols…)
  • Des acides gras polyinsaturés dont 3 majoritaires : l’acide oléique (oméga 9), l’acide linoléique (oméga 6) et l’acide alpha-linoléique (oméga 3)

La nature des acides gras diffère d’une H.V à une autre. Certaines présentent une teneur importante en oméga 6 comme l’huile de tournesol, d’autres possèdent une richesse particulière en oméga 3 comme l’huile de colza par exemple.

La majorité des H.V se conservent difficilement; ce sont des produits fragiles, sensibles à l’air, la lumière ainsi qu’à la chaleur. En effet, les acides gras contenus dans les huiles peuvent s’oxyder sous l’influence de certains facteurs, et se transformer en molécules potentiellement toxiques pour l’organisme. Ce phénomène d’oxydation entraîne généralement un changement de couleur ou un changement d’odeur de l’huile. La plupart des huiles végétales se gardent plusieurs mois à température ambiante dans un endroit sombre et frais. Cependant, quelques-unes d’entre elles, beaucoup plus sensibles à l’oxydation doivent se conserver dans le réfrigérateur après ouverture. C’est le cas de l’huile de bourrache, ou encore de coton. Une fois la bouteille ouverte, l’ajout de vitamine E permet de retarder le phénomène d’oxydation.

 

L’huile d’abricot :

(Vieillissement cutané précoce, peau terne)

  • Huile végétale stable de toucher gras, mais bien absorbée par l’épiderme
  • Améliore la fonction barrière cutanée et la microcirculation, aide à reconstruire le film lipidique de la peau, anti-inflammatoire, protège contre l’action des U.V
  • Assouplissante, améliore l’élasticité de la peau et adoucissante
  • Émolliente (resserre les tissus cutanés) et hydratante (vitamines A et E) pour la peau exposées au soleil (coup de soleil) mélangée à de l’huile d’onagre. Ralentit le vieillissement cutané, mélangée à l’argile.
  • Ravive le teint, efface les rides, adoucit les peaux sèches
  • Nourrissante
  • Comestible

 

L’huile d’amande douce :

(Pénétrante des H.E, dermatoses)

  • Laxatif doux des vieillards et enfants (per os)
  • Améliore la fonction barrière et la protection de la peau, cicatrisante, propriétés antifongiques
  • Anti-inflammatoire et antalgique
  • Assouplissante et adoucissante, reconstruit le film lipidique de la peau
  • La coque contient une substance antibiotique active sur la bactérie bacillepyocyanique
  • Adaptée aux femmes enceintes (vergetures), aux nourrissons
  • Apaisante cutanée, pénétrante
  • Active sur les démangeaisons et les irritations cutanées
  • Comestible
  • !!! Eviter chez les personnes allergiques aux fruits à coque !!!

 

L’huile d’argan :

(Diluante des H.E)

  • Anti-inflammatoire (caroténoïdes) et anti-oxydante (vitamine E)
  • Hypolipidémiante (réduit le taux de lipide dans le sang), réduit le risque cardiovasculaire per os
  • Anti-thrombotique (prévient la formation de caillot dans le sang) par voie orale
  • Effets sur l’insulino-résistance (diminution de la sécrétion d’insuline) et diminution de la sensibilité à l’ischémie des coronaires (ralentissement de la circulation sanguine), protecteur cardiaque
  • Anti-acnéique, anti-psoriasique, anti-rougeurs, antivieillissement par voie topique, antifongique
  • La coloration rougeâtre de l’huile est due à sa teneur élevée en pigments caroténoïdes, représentés essentiellement par les xanthophylles (50mg pour 100g d’huile)
  • Richesse en stérols (lipides indispensables au bon fonctionnement du système nerveux) –  (160mg pour 100g d’huile)
  • Utilisée comme aphrodisiaque et fortifiant
  • Régénératrice cutanée
  • Raffermissante, assouplissante
  • Nourrissante, très pénétrante
  • Comestible

 

L’huile d’arnica :

(Tendinite, entorse, coups, arthrite, varices, crampe)

  • Anti-hématome, anti-ecchymose
  • Circulatoire
  • Anti-inflammatoire
  • Améliore la circulation sanguine
  • Conseillée dans l’effort ou les douleurs musculaires
  • Active sur les jambes lourdes
  • Non comestible
  • !!! Pas d’administration orale : l’ingestion peut provoquer hallucinations et troubles digestifs à forte dose, gastro-entérites graves, cardio-toxicité, nervosité, accélération du rythme cardiaque ainsi qu’une faiblesse musculaire pouvant conduire à la mort !!!

 

L’huile d’avocat :

(Cernes, rides)

  • Nourrissante, réparatrice cutanée
  • Assouplissante
  • Régénératrice et protectrice cutanée
  • Comestible

 

L’huile de bourrache :

(Douleurs prémenstruelles)

  • Hypo-cholestérolémiante (diminue le taux de cholestérol dans le sang), antiagrégant plaquettaire per os
  • Anti-oxydante
  • Assouplissante, immunostimulante
  • Régulatrice du système hormonal
  • Comestible

 

L’huile de calendula :

(Coups de soleil, urticaire)

  • Adoucissante, apaisante, calmante cutanée
  • Cicatrisante, protectrice cutanée
  • Anti-inflammatoire, par voie orale comme par voie locale, anti-œdémateuse (oméga 6)
  • Anti-oxydante
  • Préconisée dans les irritations cutanées
  • Antispasmodique
  • Effet antihistaminique
  • A utiliser avec précaution par voie orale

 

L’huile de calophylle :

(Couperose)

  • Cicatrisante, vulnéraire (cicatrise les plaies), antimicrobienne
  • Tonique, circulatoire
  • Fluidifiante sanguine
  • Anti-inflammatoire
  • Antiseptique
  • Non comestible

 

L’huile de carotte :

(Ecran solaire)

  • Antiride
  • Aide au bronzage
  • Effet bonne mine
  • Anti-oxydante
  • Protectrice cutanée
  • Assouplissante
  • Comestible

 

L’huile de coco :

(Peau et cheveux secs, frisés ou abîmés)

  • L’huile de coco n’augmente pas le taux de cholestérol per os des populations polynésiennes et semble même diminuer le risque cardio-vasculaire malgré la richesse en acides gras saturés dans les populations de Papouasie Nouvelle Guinée
  • Effet protecteur vis-à-vis de la maladie d’Alzheimer
  • Nourrissante
  • Fortifiante capillaire
  • Adoucissante cutanée
  • Comestible

 

L’huile de germe de blé :

(Eczéma, gerçure)

  • Hypocholestérolémiante, diminution du LDL-cholestérol, anti-oxydante per os
  • Antianémique
  • Protectrice des systèmes cardiaques et nerveux
  • Comestible

 

L’huile de jojoba :

(Acné, peau grasse, soin cutanée)

  • Sébo-régulatrice, régulatrice du PH cutané
  • Assouplissante
  • Protectrice cutanée
  • Non comestible
  • !!!Attention, pas d’emploi alimentaire : elle entraine des modifications histologiques et activités enzymatiques entérocytaires (modification des cellules enzymatiques intestinales) !!!

 

L’huile de macadamia :

(Vergetures, main abîmée)

  • L’huile de macadamia est bien absorbée par la peau, tout en permettant un massage prolongé
  • Facilite la microcirculation locale (tonifierait la circulation lymphatique)
  • Protectrice cellulaire, nourrissante, assouplissante de la peau (acide oléique, acide palmitoléique)
  • Recommandée pour peaux fragiles, vergetures, cicatrisation, soin des cheveux, crevasses et gerçures des mains
  • Veinotonique
  • Comestible

 

L’huile de millepertuis :

(Sciatique, névralgie, rhumatisme)

  • Cicatrisante
  • Régénérante cutanée
  • Antalgique
  • Anti-inflammatoire
  • Non comestible

 

L’huile de nigelle :

(Grippe, rhume)

  • Immunostimulante (stimulante du système immunitaire)
  • Anti-inflammatoire et neuro-protectrice (intérêt dans la maladie d’Alzheimer)
  • L’huile de nigelle pourrait réduire (essai clinique en double aveugle) la présence de symptômes subjectifs tels que la congestion de la muqueuse nasale, le prurit nasal, les éternuements, le nez qui coule
  • Antimicrobienne
  • Digestive per os
  • Antifongique
  • Bronchodilatatrice
  • Comestible

 

L’huile de noisette :

(Douleurs musculaires)

  • Soulage les peaux fragiles et rougissantes à hydrater profondément
  • Régulatrice de sébum
  • Anti-lithiasique (réduit le risque de formation de calculs biliaires ou urinaires)
  • Antianémique
  • Apaisante et adoucissante
  • Comestible

 

L’huile de pépin de raisin :

(Vieillissement cutané)

  • Anti-oxydante
  • Démaquillante
  • Désincrustante
  • Régénératrice cutanée
  • Protectrice du système cardiovasculaire
  • Comestible

 

L’huile de ricin :

(Ongles mous, cassants et cheveux ternes et cassants)

  • Puissamment laxative et même purgative, elle déclenche des spasmes intestinaux 3 à 5 heures après l’ingestion
  • Nourrissante
  • Fortifiante
  • Anti-inflammatoire
  • Antalgique
  • Immunostimulante
  • A utiliser avec précaution par voie orale

 

L’huile de rose musquée :

(Rides, cicatrices, vergetures)

  • L’acide transrétinoïque ou rétinol est la forme active de la vitamine A, utilisé fréquemment en dermatologie pour ses qualités raffermissantes et cicatrisantes
  • La vitamine K agit sur la couperose et les rougeurs diffuses par effet pro-coagulant
  • Les squalènes sont des composants de la peau et présentent des propriétés émollientes et anti-oxydantes
  • Émolliente, hydratante, agit sur les eczémas secs, ichtyoses (maladie héréditaire de la peau)
  • Cicatrisante
  • Comestible

 


Une réflexion sur “Les huiles végétales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s