La voie rectale

Capture

Sous forme de suppositoires, la voie rectale reste de nos jours la voie d’administration la plus rapide et la plus efficace pour traiter toute sorte d’affections respiratoires virales ou bactériennes broncho-pulmonaires de type bronchite, bronchiolite,  broncho-pneumopathie, bronchite asthmatiforme, bronchite catarrhale chronique, pleurésie, BPCO (Bronchopneumopathie Chronique Obstructive), etc. Ce mode d’administration convient particulièrement aux jeunes enfants, il soulage également certains troubles prostatiques chez l’adulte. De plus, la voie rectale devient une bonne alternative chez les patients souffrant d’insuffisance hépatique, ou encore de vomissement. Les veines hémorroïdaires inférieures drainent les principes actifs des H.E qui atteignent la circulation sanguine puis les voies respiratoires.

La posologie usuelle chez l’enfant et l’adulte est de 1 à 2 suppositoires par jour pendant 3 à 7 jours. Un suppositoire peut contenir jusqu’à :

  • 150 à 300 mg, soit 7 à 15 gouttes codex d’H.E pour un suppositoire pour un adulte de 3g.

(La posologie journalière moyenne chez l’adulte ne doit pas dépasser 300 mg d’H.E, Q.S.P 3g)

  • 75 à 125 mg, soit 3 à 6 gouttes codex d’H.E pour un suppositoire pour enfant de 2g.

(La posologie journalière moyenne chez l’enfant ne doit pas dépasser 125 mg d’H.E, Q.S.P 2g)

  • 50 mg, soit 2,5 gouttes codex d’H.E pour un suppositoire pour nourrisson de 1g.

(La posologie journalière moyenne chez le nourrisson ne doit pas dépasser 50 mg d’H.E, Q.S.P 1g)

 

Le dosage en H.E dépendra de l’âge et du poids de l’usager. Le/la préparateur(trice) en pharmacie peut introduire de l’huile végétale de millepertuis ou de calendula dans la composition du suppositoire afin d’éviter toute irritation du rectum. Conseiller de passer le suppositoire sous l’eau froide avant l’introduction permet d’éliminer les molécules aromatiques de surface, améliorant ainsi la tolérance.

Les H.E riches en phénols et en aldéhydes cinnamiques restent contre-indiquées par voie rectale, sans oublier les H.E riches en lactones ou encore cétones (neurotoxiques) qui elles, sont strictement interdites par voie interne !

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s